3. Les fenêtres ont un grand impact sur le niveau E

L'énergie solaire est agréable au printemps, en automne et en hiver, mais en été la maison peut devenir (trop) chaude. Un système de climatisation n'est pas la meilleure solution : il consomme rapidement 1 000 watts ou plus. Dans la production d'électricité, une émission significative de CO2 est également libérée, le plus grand coupable du réchauffement climatique. Afin d'éviter un effet de serre et de profiter au maximum de la lumière du soleil en hiver, il faut prendre en considération l'orientation, les dimensions et l'emplacement des fenêtres, ainsi que le facteur de contribution solaire du verre. Les fenêtres et les vitrages ont une influence majeure sur le niveau E d'une maison.

L'indicateur de surchauffe d'une maison doit rester inférieur à 6 500 Kh. Kh représente le nombre d'heures-degrés durant lesquelles la température dans une maison dépasse les 23 °C. Si cet indicateur dépasse un seuil de 1 000 Kh, il y a un risque de surchauffe, et un refroidissement fictif est pris en compte, ce qui augmente le niveau E. Lorsqu’un auvent est installé, l'indicateur de surchauffe s'abaisse, ce qui réduit également, voire élimine, la proportion de refroidissement. Cela abaisse le niveau E. 

Le nombre exact de points que perd le niveau E dépend de la maison. Une maison avec beaucoup de verre sur une façade exposée au sud et non ombragée aura un risque important de surchauffe pendant les journées d'été ensoleillées. Placer des vitrages de protection solaire sur une façade sud aura beaucoup plus d'impact sur le niveau E que pour une maison avec beaucoup de verre sur une façade ouest partiellement ombragée.

Pour les fenêtres orientées vers le sud, notamment en ce qui concerne les grandes baies vitrées, un vitrage de protection solaire est recommandé. Le verre de protection solaire ressemble à du double vitrage ordinaire, mais il a une couche invisible sur la plaque de verre à côté de la cavité qui bloque deux fois plus de chaleur solaire que le double vitrage ordinaire. Un simple double vitrage laisse passer jusqu'à 75 % de toute la chaleur en été. Les vitrages de protection solaire ne laissent passer que 38 % de toute la chaleur solaire qui y tombe.

 

Retour
Cookies: Pour vous offrir la meilleure expérience possible, ce site utilise des cookies. Continuer à utiliser ConstruireQZEN.be signifie que vous acceptez notre utilisation des cookies. Si vous souhaitez en savoir plus sur les cookies que nous utilisons et sur la façon dont vous pouvez modifier vos paramètres, lisez notre avertissement cookies. Sluiten